S.O.S. propreté



Amies blogueuses, ceci est un appel à l'aide que je vous lance. C'est même carrément une fusée de détresse car je suis passé en mode panique. Je sais que normalement un article doit apporter une solution à un problème, mais là ce sera pas le cas, ou pas par moi en tout cas. Vous l'avez peut être compris, le sujet du jour c'est l'apprentissage de la propreté. Je vous explique tout :


A ses 2 ans, on s'est dit que le moment était venu de lui apprendre à aller sur le pot, que maintenant elle avait l'âge. Et puis comme dans 1 an, elle irait à l'école, je voulais m'y prendre en avance de manière à pas me retrouver en panique à 3 jour de la rentrée, car elle n'est pas propre. .  Elle veut pas y aller : J'insiste pas,  je lui re-proposerai plus tard. J'ai essayé pendant plusieurs jours de l'y mettre, et impossible. Je suis allé demander conseil sur un forum parentale.... et on m'a presque envoyer boulet "Naaan mais faut pas la forcer, c'est juste qu'elle est pas prête" alors j'ai décidé de laisser passer les fêtes et de re-tenter ma chance à la nouvelle année. 
Et le problème fut le même. J'ai voulu lui montrer avec son poupon, comment marcher le pot, en espérant qu'elle veuille faire la même chose. Et elle a trouvé ça tellement amusant, qu'elle a voulu faire la même chose.... au poupon.

Janvier est là, alors je retente ma chance, et non elle toujours pas décidé. Vu qu'a cette période l’intérim fonctionnait pas trop mal, et qu'elle allait chez la nounou, on en a parlé et on s'est mise d'accord pour que chez elle aussi, l'apprentissage démarre. Victoire !!! Elle y va sans broncher, je me suis dit que ca y'est, c'est (presque) gagné. Mais non, madame ne désire pas aller sur le pot à la maison, alors changement de stratégie : On lui enlève la couche occasionnellement au profit de la culotte en espérant qu'elle s'y sente tellement bien qu'elle aura un déclic.  Manque de bol, à force de se faire pipi dessus, elle fini par faire un blocage et se braque totalement. Dès que je lui propose le pot, elle hurle pleure et l'envoie valser.

Je sais qu'il est contre productif de lui mettre la pression alors j'insiste pas trop, mais les mois défilent et j'angoisse mais il me restait une carte à jouer : l'école. Je me suis dit que si elle allait la visiter, elle aurait un déclic vu qu'en général, il faut que les enfants soient propres pour y aller. Alors je décroche mon téléphone j'ose tout de même posez la question juste au cas où :

"- Il faut impérativement qu'elle soit propre à la rentrée ?
- Non car on veut pas leur mettre la pression, et que ce soit une excuse pour ne pas aller à l'école"


Ouuuuuffffffffffff ! Je reprend des couleurs, plus besoin d'insister, je laisse aller les choses naturellement, et elle, elle commence à bien vouloir poser son popotin sur ce satané pot. et puis tout le monde m'avait assurer que l'été passant par là, ca serait le moment ou jamais. 

L'été est passé, la rentrée est arrivée et Bichette n'est toujours pas propre, mais genre pas du tout. Mais c'est pas grave vu que l'école m'a ASSURER que c'était pas gênant, alors quel ne fut pas ma surprise quand le 1er jour je l'ai récupérer mouillée et sans couches. L'ATSEM n'a t-elle pas vu les couches dans le sac ? Alors le lendemain tout en subtilité (histoire de pas faire ma chieuse) j'aborde le sujet :

"Vous ai ramener la culotte que vous lui avez mise hier, et j'en ai mis d'autres dans son sac"

Et la, gros malaise, la nana me regarde comme si je parlais une autre langue, puis au bout d'un moment elle finit par me dire qu'il ne fallait pas qu'ils aient pas de couches car ils sont grands, pas même pour la sieste, et que donc c'était pas la peine d'en remettre dans le sac, chose que ma confirmé la maîtresse à midi. Depuis je suis en rogne.

Chez moi pas propre veut dire = En couches car n'arrive pas encore savoir quand il va faire pipi.
Propre = Sent qu'il va faire pipi et va donc aux toilettes ou sait le demander.

Peut être qu'on s'est mal compris, mais à l'inscription j'avais bien spécifié qu'elle faisait un blocage et que serait peut être pas propre pour la rentrée. Les obliger à retirer la couche, alors que la propreté n'est pas acquise, c'est bien leur mettre la pression me semble t-il... j'aurai préféré qu'elle joue franc jeu avec moi "C'est pas grave si il y a des petits accidents de temps en temps, mais pas de couches" ça m'aurait évité de passer une gourde....

Alors quel impact sur Bichette ? C'est pas débloqué. Si elles ont le bon créneau elle fait pipi à temps, mais 7 fois sur 10 elle fait pipi sur elle vu qu'elle est timide et qu'elle ose pas demander. En discutant avec la maîtresse et l'ATSEM, j'ai bien senti le désespoir dans leur voix, et m'ont bien dit qu'elles ne savaient pas trop quoi faire. On a trouvé comme solution qu'elles l’emmènerait aux toilettes avant tout le monde car peut être avec les copains et l'agitation, elle avait peur.

Le problème c'est qu'à force de se faire pipi dessus j'ai peur  qu'elle finisse par se braquer à nouveau ou ne plus vouloir aller à l'école. J'ai peur aussi que ses copains se moquent d'elle, ou que la maîtresse me dise de ne plus la mettre à l'école tant qu'elle serait pas propre, ça me fendrait le coeur, elle qui aime tant y aller.

Donc si je résume, on a testé :

- Lui enlever la couche, au profit de la culotte
- La laisser se salir (pas volontairement)
- La mettre directement sur les toilettes
- Ne pas la forcer
- Lui courir derrière avec le pot
- L'école

Si vous avez d'autres solutions à me proposer je suis preneuse, car là je suis à court d'idées....



Et pour vous, comment s'est passé l'apprentissage de la propreté ? 


Commentaires

  1. Hey salut ! Ici aussi nous étions "inquiets" un moment. Nous avons commencé l'été dernier mais rien n'y faisait. Nous avions tout essayé aussi mais il n'y avait rien à faire. On a laissé tomber mais on a laissé le pot dans le salon. Elle s'amusait beaucoup avec (ça a duré pendant près de 8 mois) et nous ne lui disions rien du tout.

    Un jour on a retenté le coup (vers avril), on a enlevé la couche pour la mettre en culotte. Durant une semaine, elle faisait quelques gouttes dans la culotte puis hop, elle demandait le pot. En deux semaines, le pipi était réglé. Pour le reste ce fut bcp plus compliqué. Elle avait littéralement peur de son caca... Elle se retenait pendant des jours et la sortie se faisait dans des hurlements...

    Puis après deux mois, presque du jour au lendemain, plus de problèmes. Elle demandait même le "grand pot" pour faire comme nous. Et nous avons eu l'excellente surprise de voir qu'elle était propre la nuit aussi (du jour au lendemain). Fini les couches ouf !

    La meilleure idée qu'on ait eu c'est de lâcher l'affaire et de laisser le pot à sa disposition. Je ne sais malheureusement pas trop quoi te conseiller, car nous avons fait un mix de toutes les idées qu'on avait vu sur le net. Finalement, je pense que notre fille n'était tout simplement pas prête à ça. Après tout s'est très très vite enchaîné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut ! Merci pour ton retour :)

      Pour le caca beaucoup m'ont dit que ça faisait peur aux enfants, car ils avaient l'impression de perdre une partie d'eux même, c'est probablement ça qui lui faisait peur ! En tout cas c'est super qu'elle eu le déclic, quel bonheur de dire bye bye les couches

      C'est vrai que j'ai eu beaucoup de retour de parents qui m'ont dit que pour eux ça c'était fait quasiment du jour au lendemain, ça me laisse rêveuse !

      Supprimer
  2. Comme tu le sais certainement, on a pas mal galéré avec Couette-Couette cet été, et ça c'est vraiment débloqué, lorsqu'on l'a laisse sans culotte et sans couche. Elle a fait pipi plusieurs fois par terre, et puis elle a fini par aller sur le pot, par confort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que pour beaucoup d'enfant c'est le déclencheur car ils n'aiment pas être sales, mais visiblement la mienne est l'exception à la règle...

      Supprimer
  3. On est "en plein dedans" aussi... La miss a eu 2 ans et demi fin août, donc entrée à l'école le 1er septembre. Depuis juin et avec le beau temps, on la laisse en culotte. Elle alterne le bon et le moins bon. Des jours sans accident, des jours où on ne compte plus les pipis par terre ou dans le pantalon. Quant au caca, on n'y est toujours pas. Elle attend d'avoir un lange ou fait dans sa culotte. Avec l'entrée à l'école, j'ai prévenu la maîtresse qu'il fallait lui dire régulièrement d'aller sur le pot, elle ne demande pas toujours d'elle-même, surtout si elle ne connait pas. Ils sont très compréhensifs dans l'école et acceptent les élèves même s'ils ne sont pas propres (il faut dire qu'en Belgique, comme on entre à l'école à 2 ans et demi, c'est vraiment tôt !) C'est là que les choses se sont corsées... Elle ne va à l'école que le matin depuis la rentrée, et il y a un accident par jour (ce qui n'est pas encore dramatique). Mais à la maison, elle ne réclame plus du tout le pot et fait pipi partout sauf dedans. Grosse régression qu'on tente de désamorcer depuis 2 jours avec succès, en reprenant tout à zéro. Elle est malade et n'est pas à l'école cette semaine, on en a donc profité pour l'encourager et la féliciter avec un tableau de stickers. Elle peut en coller un chaque fois qu'elle va faire pipi sur le pot. Pas d'accident depuis 2 jours. On croise les doigts pour que la régression soit un mauvais souvenir ! Mais rien n'est gagné, on le sait ! Courage :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que 2 ans et demi ça fait tôt, certains sont prêts à 2 ans à peine d'autres ils leur faut plus de temps. En France, normalement c'est 3 ans mais pour ceux qui sont de fin d'année comme ma fille ils les ont pas encore à la rentée... A la maison ça se met en place doucement, elle réclame le pot, mais tout comme la tienne, à l'école elle ose pas demander.
      Ca me rassure de voir que d'autres galère encore avec la propreté mais j'espère que ca va s'arranger pour ta fille ! C'est une bonne idée le tableau avec les stickers ! Si ça marche pour ta fille, peut être que j'essaierai pour la mienne aussi :)

      Supprimer
  4. Hello, je veux bien avoir ton retour savoir si ta fille est propre maintenant, car chez nous mon fils est déscolarisé car toujours pas propre (3 ans et demi bientôt). En fait il a été à l'école que 2 demi journée. Il a eu 1 accident sur chaque matin puis le jeudi ayant vu un autre petit se faire littéralement dessus trempé jusqu'aux chaussures, il a décider d'ouvrir les vannes pour que je vienne le récupérer à l'école. Quand je suis venue le récupérer 1h après que son père l'a déposé il avait un grand sourire et quand je lui ai demander pourquoi il a fait sa alors qu'il avait eu que des petits accidents il m'a répondu "pour être avec maman et petite soeur". La directrice qui est sa maîtresse m'a dit que vu se qu'il a fait ce jour et les accidents elle ne pouvait plus le prendre à l'école je lui ai demander vu la réaction de mon fils si je pouvais refaire un essai pour le vendredi pour lui faire comprendre que malgré qu'il se fasse dessus il irait à l'école réponse "NON on peut pas se permettre de le mettre au toilettes toutes les 10minutes!" Du coup nous sommes en galère car étant à la maison et ne demandant jamais le pot et n'étant pas gêner dans son pipi il ne demande jamais. Se que tu décris avec ta fille est la réaction que mon fils a et je suis désemparer. Il veut aller à l'école et c'est une punition pour lui de ne pas pouvoir y aller mais il ne fait pas d'effort et je pense que la réaction de la maitresse ne m'a en rien aider pour le faire avancer dans son apprentissage. Là il rentre de 2 semaines chez ses grand parents pour que je souffle un peu avec un seul enfant à gérer il a fait des progrès mais ne demande toujours pas à nous d'être synchro pour qu'il fasse au bon moment. Depuis que je l'ai récupérer vendredi il a fait zéro pipi dans le pot toujours a coté. J'ai envie de baisser les bras même si je dois m'accrocher. On voit une psy à la pmi pour trouver une solution elle me pose beaucoup de questions en l'observant jouer elle a été d'accord avec moi pour me dire que il y a eu un blocage du fait de la réaction de la maitresse pour un essai le vendredi et que pour lui il a gagner et va rester avec maman. Enfin ça m'a soulager de lire ton témoignage je me sens moins seule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Oui ça fait un mois qu'elle est propre jour et nuit malgré quelques accidents la nuit de temps à autre. Quelques jours après avoir écrit cet article, elle a passé une matinée entière à l'école sans accident pipi et elle est allé aux toilettes du coup la maîtresse l'a féliciter et l'a laisser faire du vélo toute la récré, suite à ça elle a plus eu d'accident pipi à l'école. Par contre il fallait qu'elle fasse pipi à 12h15 pile sinon elle se faisait dessus et l'après midi elle avait encore des couches. Puis le 25 septembre comme j'ai commencé une formation elle est allé à l'école toute la journée, ca c'est très bien passé et 2 semaines après elle a plus voulu de couches, depuis on lui en a jamais remis.

      Tu as pas la possibilité de le mettre dans une autre école ou ils l'acceptent même si il est pas propre ? Je trouve que le comportement de la maîtresse est franchement abusé, ca risque de le braquer plus qu'autre chose. j'espère que ta situation se débloquera très vite et n'hésite pas à me donner des nouvelles de temps en temps :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire